Concept créé en Australie depuis, quelques années, la piscine naturelle est devenu très en vogue en Europe et surtout en France. Cette technique avantageuse et écologique récupère l’eau de pluie ou encore celle reçu de pompage ou d’une rivière. La filtration de l’eau se fait par des plantes aquatiques et divers micro-organismes qui y vivent. un écosystème qui améliore incontestablement la qualité de l’eau. C’est donc une piscine totalement biologique qui ne nécessite aucun traitement chimique. Mais comment la construire soi-même ?

En termes de coût, pour un bassin d’environ 15m de long sur 12m de large vous pourrez dépenser aux alentours de 2000 Euros. La piscine sera donc répartie en trois zones différentes :
– la zone de baignade qui représente un tiers de la surface totale
– la zone périphérique, appelée encore lagune, qui n’est pas profonde et où les plantes aquatiques, réparties sur une couche de pouzzolane épure l’eau en permanence.
– la zone d’oxygénation et de désinfection comportant les plantes oxygénantes. Elle est assez profonde, au moins d’un mètre où l’eau est exposée aux UV naturels.

Les professionnels conseillent de faire des bassins séparés pour les trois mais cela nécessite une pompe ce qui augmenterait le coût et le système serait moins écologiques. À vous d’en juger !