senior51
« Une relation stable rend jeûne »

Le numéro de septembre de la revue The Journal of Health and Social Behavior portera essentiellement sur les résultats d’une étude réalisée par le centre américain, Centre sur le vieillissement de l’Université de Chicago, sur les quinquagénaires et les sexagénaires. 8562 personnes comprises entre l’âge de 51 ans et de 61 ans ont été analysé par les chercheurs américains et le résultat : une relation stable et de longue durée soit un mariage à vie avec la même personne est bon pour la santé.

« Les bénéfices du mariage »

Il s’avère alors qu’avoir trouvé l’âme sœur contribue beaucoup et entraîne des effets positifs sur la santé et le bien-être. Cette étude précise également, que le cas contraire entraîne l’altération de ce bien-être. Il prouve que le divorce, la séparation et le veuvage peuvent être à la source de nombreux dommages. Le remariage peut en réduire les conséquences néfastes mais malheureusement ne répare et n’efface en rien les torts et les dégâts causés au préalable.

« La solitude est nuisible »

Rester seul ne semble pourtant pas non plus une solution puisque ceux qui ne sont jamais mariés s’exposent davantage aux risques d’instabilité de la santé. L’étude démontre bel et bien que la fin d’un mariage fait suite à une période de stress de forte puissance qui peut nuire directement la santé.  Notons que celle-ci n’est pas la première étude à avoir démontré que la vie à deux est bienfaisante pour la santé.