cheveux-gris

 

« La patine du temps »

Les  cheveux gris sont les premiers signes visibles qui caractérisent les seniors. Parfaitement normal puisqu’en vieillissant les hommes et les femmes constatent que leur cheveux perdent leur pigmentation. Bien que phénomènes naturels, des chercheurs de l’Université Johannes Gutenberg de Mainz en Allemagne et de l’Université de Bradford en Grande-Bretagne ont mené leur études pour pouvoir répondre à la seule et unique question : « Pourquoi ? ».

« Les origines physiologiques »

A l’origine du processus de blanchiment des cheveux, les chercheurs mettent le peroxyde d’hydrogène dont le nom chimique est le H2O2 ou encore le Perhydrol de son appellation industrielle sur le banc du coupable. Le peroxyde d’oxygène est en effet une matière, un composant chimique à fortes propriétés oxydantes qui se trouve naturellement dans le corps humain en entier y compris les cheveux mais en faible quantité. Cette substance viscéralement présente augmente avec l’âge puisqu’en vieillissant l’organisme perd toute sa capacité à l’éliminer comme il le faut. Il augmente notamment au niveau des follicules capillaires tout en limitant la synthèse de la mélanine qui a pour rôle de colorer les cheveux comme le corps et les yeux. Le peroxyde d’hydrogène est aussi connu sous le nom d’eau oxygénée, un agent blanchissant.