L’Alzheimer est une maladie neurodégénérative du tissu cérébral, c’est-à-dire, une destruction progressive des neurones dans le cerveau.
Le principal effet de cette maladie est la perte continue et irréversible des fonctions mentales, surtout de la mémoire.

Cette pathologie a été découverte par le médecin allemand Aloïs Alzheimer en 1907, ce n’est que quelques années plus tard qu’on lui donna le nom de son découvreur.
La maladie d’Alzheimer est la première source de démence chez les personnes âgées et elle concerne plus de 20 millions d’individus à travers le monde ; Elle occupe la troisième place du classement des causes d’invalidité des personnes de plus de 50 ans.

La maladie n’est pas une fatalité, ni un impératif de l’âge, il existe plusieurs moyens de le prévenir.
Le plus importants d’entre est de conserver une importante activité cérébrale, comme la lecture, jouer aux échecs, toujours mettre son cerveau en activité.

L’alimentation joue également un rôle important dans la diminution des risques de contracter cette maladie.
Pour cela, la première règle serait d’avoir un régime pauvre en sel et en cholestérol, mais riche en vitamines (C et E) ainsi qu’en statines.
Il est donc conseillé de manger sainement et équilibré.
La consommation des produits laitiers et de la viande rouge est fortement déconseillée, il faut éviter les aliments riches en graisse.

Récemment, une étude de scientifiques américains suggère la combinaison de fruits, légumes et poisson comme meilleur nutrition pour diminuer les possibilités d’avoir l’Alzheimer.

Faute de remède définitif, savourez autant de salade de fruit que vous pourrez !