nouvelles

En effet plus les recherches avancent plus la maladie d’Alzheimer se trouve de nombreux ennemis. L’étude finlandaise Cardiovascular Risk Factor, Aging and Dementia appelé CAIDE a publié cette année les résultats de leur recherche effectuée sur un groupe de 1 409 personnes âgées. Elle a pût démontrer, encore une fois, le rôle protecteur du café par rapport à la maladie d’Alzheimer.

Si en 2007, une méta-analyse qui regroupait deux études cas-témoins et deux études de groupe a dévoilé que la consommation quotidienne de café  engendre une diminution de 27% du risque de la maladie, celle-ci démontre clairement que la consommation de 3 à 5 tasses de café par jour augmente le degré de protection contre la maladie d’Alzheimer de deux fois plus par rapport aux études précédentes. Un grand pas ! Cependant, des études complémentaires et études prospectives sont nécessaires puisque le nombre d’études épidémiologiques et le nombre de cas étudiés permettant d’évaluer les effets véritables du café est encore limité.

C’est la nouvelle étude de l’équipe de Gary Arendash de l’Université de Floride qui apporte une nouvelle lueur à cet espoir. Présentée au dernier Congrès mondial de gériatrie et gérontologie, leur étude confirme que la prise quotidienne de 5 tasses de café améliore la mémoire et l’apprentissage des sujets atteint de la maladie d’Alzheimer.